Français moyens et modestes : indignez-vous !

Vous étiez 80 % à vous indigner lorsque les gilets jaunes se sont fédérés. Au-delà des parcours individuels, je les ai toujours soutenus parce qu’ils expriment une vraie colère, celle de millions de français moyens et modestes, qui ont besoin d’assurer deux choses vitales : leurs déplacements et leurs sources d’énergie.
Se chauffer, se déplacer, c’est vital. C’est se rendre au travail, mettre à l’abri sa famille. Nous sommes une terre de travailleurs

frontaliers, qui effectuent de nombreux kilomètres chaque matin et chaque soir. Sans compter les milliers d’ouvriers, acteurs des liaisons pendulaires, entre Belfort et Montbéliard. J’ai relevé les prix des carburants, en ce début mai, à Audincourt : entre 1,54 € et 1,57 € pour l’essence, et 1,47 € pour le gasoil … soit plus qu’au début des Gilets Jaunes. A quoi servirait l’indignation, si ce n’est pour mourir dans les urnes. Soyez sûrs que je porterai le combat des ouvriers et du pouvoir d’achat.

 Christine Besançon 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*