L’Europe oui, mais quelle Europe ?

Je refuse cette alternative dispensée par les médias :

C’est l’Europe,  ou c’est le repli ! 

Je suis pour une France qui redéploye ses alliances, qui choisit ses amis, et qui garde sa liberté de décision. Une Europe de projet et de coopérations.

De vrais projets d’envergure ont existés, et bien avant Maastricht !

Le projet Airbus par exemple,  décidé lors du dernier conseil des ministres du Général  De Gaulle. C’était en 1969, avant qu’il ne quitte le gouvernement. Ce projet était fondé sur une coopération franco-allemande, qui inclut l’Espagne aujourd’hui.

Ariane Espace aussi c’est le fruit d’une coopération.

Mais l’Europe actuelle est une Europe de la globalisation, libérale et dictatoriale. Une Union Européenne technocratique,  sous la coupe d’une idéologie où l’on ne parle que finances et lobbys.

C’est une Europe du business où les peuples ne sont plus des citoyens mais des consommateurs. L’U.E est devenu un carcan,  où tout est fait pour confisquer la volonté des peuples.

La devise aujourd’hui de notre classe dirigeante, c’est de dire « contre les populistes votez banquiers »

Je m’élève totalement contre ce faux dilemme que l’on tente de nous imposer comme une vérité :

« Soit vous restez seul dans votre coin, isolé, soit vous vous soumettez à l’Europe et aux banques ».

La France ne se soumettra pas !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*