Communiqué / Caden’Cité, le tracé polémique !

Mesdames, Messieurs,

 

Comme je l’écrivais encore récemment, le temps d’une campagne électorale est le moment où l’on prend des

engagements, et où l’on se doit d’adopter des positions claires devant les électeurs. C’est encore plus vrai,

lorsqu’on est candidat sortant, et que l’on doit en plus faire face à son bilan.

Vous le savez, vous pourrez compter sur mon équipe et moi-même pour réviser le projet Caden’Cité, grâce à

une nouvelle majorité à PMA, en cas de victoire. Vous connaissez mes positions, elles sont claires, et sans

ambiguïté.

Mais ce n’est pas le cas de la majorité sortante ! Dans le projet Caden’Cité, le tracé définitif dans les communes

relève du maire. Or, les commerçants s’inquiètent – à juste titre ! – de ce futur tracé. Sur le site internet

de l’Agglomération, on ne fait surtout pas de vague : la voie indiquée longe la route départementale, en

lisière de la place du marché. Mais d’autres scénarios ont d’ores et déjà été évoqués lors de réunions avec les

commerçants … et aujourd’hui rien n’est véritablement tranché. D’où l’inquiétude de certains professionnels !

Parmi les différentes options présentées aux commerçants, l’une d’elle consiste à faire passer la voie de bus

en plein milieu de la place du marché. Evidemment, l’équipe socialiste, actuellement majoritaire à l’agglomération,

demande aux électeurs de voter pour elle … et de trancher le problème après ! Pourquoi n’a-t-elle

pas concerté et pris une position claire AVANT les élections ? A ce jour, aucune étude d’impact n’a été

livrée, si une telle option était envisagée, sur le stationnement, sur le marché du samedi matin, sur la fête

foraine, et bien évidemment sur le marché couvert !

Il va de soi que la liste que je mène, Audincourt, nouveau cap, se positionne CONTRE tout projet visant à

défigurer l’essence même de cette place. Si des aménagements pour l’embellir sont nécessaires, il est inconcevable

d’envisager de la couper en deux !

Quand on n’est pas capable de garantir et de s’engager sur le devenir d’un site aussi emblématique que l’est la

place du Marché, ainsi que sur son équipement phare qu’est le marché couvert, dans une campagne électorale,

c’est que l’on prend les commerçants et les usagers pour des gogos.

« Quand c’est flou c’est qu’il y a un loup » disait Martine Aubry. CQFD … ?

Christine Besançon

Tête de liste Audincourt Nouveau Cap

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*