Soignants, pompiers,  la solidarité part en fumée !

Face aux suicides et à la détresse

des familles de soignants et pompiers  suspendus

depuis plus d’un an, SANS REVENU NI AIDE,

pour avoir refusé de se prêter à une injection expérimentale,

les institutions et les français ont leur part de responsabilité.

Les institutions ont appliqué une loi scélérate et le peuple a laissé faire !

 

Que dire des élus prônant la solidarité pour d’autres

et silencieux lorsqu’il s’agît de soutenir

Ceux qui se sont ENGAGÉS à SAUVER DES VIES ?!

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*